Accueil Actualités Economie: Ouverture de la campagne 2019 de commercialisation de la noix de...

Economie: Ouverture de la campagne 2019 de commercialisation de la noix de Cajou : le prix du kilogramme fixé à 375F CFA

17
0
Partagez

Le conseil du Coton-Anacarde a annoncé ce mercredi 20 février 2019, l’ouverture officielle de la campagne 2019 de commercialisation de la noix de cajou. Le président du Conseil d’Administration du Conseil Coton Anacarde, Bamba Mamadou a rappelé que le prix bord champ plancher du kilogramme de noix de cajou bien séchées, bien triées, exemptes de matières étrangères est fixé à 375F CFA. Quand le prix magasin intérieur lui est fixé à 400F CFA/Kg et 459F CFA/Kg pour le prix Magasin portuaire.

Bamba Mamadou a insisté sur la nécessité pour tous les acteurs de respecter scrupuleusement les prix planchers fixés au risque de sanctions pouvant aller jusqu’au retrait de l’agrément. Il a rappelé l’utilisation obligatoire des documents de transaction et des sacheries de la filière.

Le Directeur général du conseil Coton Anacarde, le Dr Adama Coulibaly a expliqué que la production attendue pour 2019 est estimée à 800.000 tonnes, contre 750.000 tonnes en 2018. Il a aussi indiqué que 69.000 tonnes de noix de cajou ont été transformées localement sur un objectif de 100.000 tonnes. Pour 2019, ce sont 160.000 tonnes qui sont prévues pour être transformées localement, a fait savoir le Dr Adama Coulibaly.

S’exprimant sur le phénomène récurrent de la fuite des produits vers les pays frontaliers notamment le Ghana, le Directeur général du Conseil Coton Anacarde a estimé qu’il s’agit plus d’un problème lié à ‘’l’incivisme’’ qu’à autre chose. D’ou son appel à un travail en amont du Gouvernement à travers la sensibilisation sur le changement de mentalité.

Pour rappel, la campagne 2018 de commercialisation de la noix de cajou a été la cinquième année de mise en œuvre de la réforme de la filière anacarde adoptée par le Gouvernement ivoirien dans le but d’améliorer durablement le revenu du producteur.
Cette campagne 2018 a eu la particularité de se dérouler dans une conjoncture internationale défavorable marquée par des difficultés de commercialisation traduites par une baisse généralisée des prix bord champ et un rallongement des périodes de commercialisation dans l’ensemble des pays de la sous-région.


Partagez