Accueil Actualités PRESSE: Les journalistes ouest-africains réfléchissent jeudi à Ouagadougou sur le terrorisme

PRESSE: Les journalistes ouest-africains réfléchissent jeudi à Ouagadougou sur le terrorisme

3
0
L’objectif est de créer un cadre de réflexion entre politiques et journalistes dans la lutte contre le terrorisme
Partagez

Les journalistes de l’Afrique de l’ouest réfléchiront jeudi et vendredi prochains (20 et 21 juin) à Ouagadougou au Burkina Faso sur le rôle des médias dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme dans la sous-région lors d’un forum organisé par le Groupement des éditeurs de presse publique de l’Afrique de l’ouest (GEPPAO), a appris APA vendredi à Abidjan de source officielle.

Selon Venance Kouassi Konan, le président de cette organisation, par ailleurs directeur général du quotidien pro-gouvernemental ivoirien « Fraternité Matin », ce forum vise à créer un « cadre de réflexion » pour parler du rôle de la presse dans la lutte contre le terrorisme.

« Ce forum a pour objet de faire en sorte que nous réfléchissions ensemble sur le rôle que les médias peuvent jouer dans notre espace contre ce phénomène. L’objectif est de créer un cadre de réflexion entre politiques et journalistes dans la lutte contre le terrorisme», a dit M. Konan dans une conférence de presse de présentation de cette rencontre animée conjointement avec Mahamadi Tiengna, le directeur général du quotidien national Burkinabè Sidwaya.

« Les résolutions de ce forum seront transmises aux chefs d’États de l’Afrique de l’ouest. Tant que la menace contre le terrorisme existe, les hommes de médias ont aussi leur partition à jouer », a poursuivi le président du GEPPAO estimant que « nous ne pouvons pas rester là à nous contenter de rendre compte ».

« Les journalistes de l’Afrique de l’ouest décident de jouer leur partition en s’interrogeant sur leur pratique quotidienne et en convoquant les spécialistes du domaine et les hommes politiques pour voir les meilleures approches à adopter pour que le terrorisme puisse être endigué », a expliqué à son tour, Mahamadi Tiengna, le directeur général des éditions Sidwaya, par ailleurs secrétaire général du GEPPAO.

Pour lui, ce forum qui «concerne au premier chef» les hommes de médias, « doit permettre de tirer les meilleures dividendes possibles pour améliorer notre pratique quotidienne de compte-rendu sur le terrorisme ». La menace du terrorisme «reste permanente» dans son pays, a fait savoir M. Tiengna assurant cependant « qu’il n’y a pas encore eu d’atteinte à l’intégrité physique d’un journaliste ».

Plusieurs personnalités politiques de l’Afrique de l’ouest dont le président Burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, sont attendus à ce conclave des journalistes de la sous-région sur le terrorisme. La conférence inaugurale de ce forum sur le thème : « Le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’ouest-entre contraintes sécuritaires et devoirs », sera animée par la diplomate nigérienne Aïchatou Mindaoudou, ex-représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en Côte d’Ivoire.

Créé en décembre 2014 à Abidjan, le Groupement des éditeurs de presse publique de l’Afrique de l’ouest (GEPPAO) rassemble des éditeurs de la presse publique de la sous-région. Cette organisation a entre autres, pour objectifs, de créer des liens amicaux et de solidarité entre ses membres et de créer un espace de réflexion entre les journaux de service public de l’Afrique de l’ouest.

GM


Partagez