Accueil Actualités Côte d’Ivoire : Le FAFCI a redonné de l’espoir à 200 mille...

Côte d’Ivoire : Le FAFCI a redonné de l’espoir à 200 mille femmes en sept ans

4
0
Côte d`Ivoire : Le FAFCI a redonné de l`espoir à 200 mille femmes en sept ans
Partagez

Pour porter « assistance aux femmes de Côte d’Ivoire », le président ivoirien Alassane Ouattara a créé par décret, en 2012, le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). Sept ans après, la dotation du fonds, piloté par la première Dame Dominique Ouattara, est passée d’un à 12 milliards Fcfa, permettant de financer des activités génératrices de revenus pour près de 200 000 femmes.
Le FAFCI, financé par le Programme Présidentiel d’Urgence (PPU), fonctionne sur la base d’un système de crédit à titre individuel ou collectif dont les prêts varient dans l’ensemble entre 30 000 et 1 000 000 Fcfa selon que le souscripteur est une personne individuelle ou un groupement. En 2019, sa cagnotte de crédit a atteint 29 milliards Fcfa avec pour axe prioritaire les femmes vulnérables. « Je suis très contente du FAFCI. Il nous a permis, à nous femmes, d’améliorer nos conditions de vie, de prospérer dans nos commerces et d’aider nos familles », se réjouissait au micro de poleafrique.info, Gbané Awa, le 29 septembre 2017, lors de la célébration des cinq ans d’existence du fonds.

Ce niveau de réussite, la présidente du FAFCI, Dominique Ouattara l’a évoqué à l’occasion du premier sommet régional pour l’Afrique de l’Ouest dénommé « Women Entrepreneurs Finance Initiative (We-Fi) » organisé à Abidjan en avril 2019. « Financer l’activité d’une femme, c’est favoriser son autonomie et améliorer les conditions de vie des familles », a-t-elle expliqué avant d’ajouter : « Dans ce contexte, le soutien des Etats dans l’accélération des réformes pour le développement du secteur privé et la promotion de l’entrepreneuriat féminin, s’avère plus que nécessaire, si l’on veut parvenir à réduire significativement la pauvreté dans nos pays et dans la sous-région ».

… suite de l’article sur Le Banco.net


Partagez